100 Ans de théâtre

Accueil La Programmation Prochain spectacle Cabaret Photos Spectacles Galerie photo Videos Spectacles Nous contacter Nos creations Histoire Nos liens Web


Créé en 1905 à Gilly, le cercle « Les Disciples de Chénier » se donne comme but l’éducation de la masse ouvrière à la langue et à la culture française alors réservée aux milieux nantis. De quel Chénier sont-ils les héritiers, du poète révolutionnaire ou de l’homme politique et écrivain, nul ne le sait plus mais la même volonté d’agir sur le monde qui les entoure les anime. En 1914, la scolarité obligatoire remplit l’objectif d’apprentissage du français et les Chénier se tournent vers le théâtre de divertissement pour présenter désormais des pièces en wallon.

A partir de ce moment, la troupe défend avec brio la langue wallonne que la prééminence du français dans l’enseignement menace. Seule la guerre 1940-1945 l’oblige à suspendre son activité qui reprend de plus belle en 1944. De ce moment aux années 80, la scène de la Maison du Peuple de Gilly où le cercle est toujours ancré voit défiler de nombreux et talentueux comédiens au service d’auteurs du cru tel George Fay.

 


Pendant les années 80, face au manque de répercussion, de publicité et d’un soutien suffisant, le cercle va s’appauvrir et voir son comité de gestion et le nombre de ses comédiens diminuer. En 1988 c’est la fracture, la Maison du Peuple est fermée. Contraint de quitter son port d’attache, le cercle doit se chercher une salle où se produire. L’ouverture toute fraîche du Centre Temps Choisi et le soutien de son président d’honneur Jacques Van Gompel vont lui offrir une infrastructure inespérée.

Dès 1988, le cercle sort de sa période de torpeur. Sous la main de maître du metteur en scène, Huguette Minotti, la troupe récupère la place qui était la sienne. Simultanément, le choix des œuvres interprétées évolue : pièces policières, comédies dramatiques et pièces classiques alternent avec des comédies gaies.

La troupe renoue également avec le spectacle musical en interprétant régulièrement opérettes wallonnes et revues. Depuis un an, elle a ajouté un spectacle de cabaret franco-wallon qu’elle présente à la demande.

En 1999, le cercle a remporté le Grand Prix du Roi Albert 1er.